Comment vivaient nos ancêtres à la Préhistoire ?

Histoire | 13 juin 2016 à 02:00 par 

Une mandibule de 2,8 millions d’années découverte l’an dernier en Afrique, des constructions exceptionnelles datant de 176 000 ans récemment mises au jour dans la grotte de Bruniquel : à chaque découverte, les archéologues en apprennent un peu plus sur la longue évolution de l’homme. Ce dossier s’intéresse à la fascinante période de la préhistoire.

Comment vivaient nos ancêtres à la Préhistoire ? La copie d’une peinture rupestre de la grotte de Lascaux, dont une reconstitution complète doit ouvrir fin 2016. © Sabine Glaubitz/dpa

Sommaire de ce dossier

  • Australopithèque, Néandertal, Homo Sapiens : qui étaient nos ancêtres ?
  • La découverte des grottes préhistoriques et des peintures rupestres
  • Visiter la préhistoire
  • Lexique de la préhistoire

 

Australopithèque, Néandertal, Homo Sapiens : qui étaient nos ancêtres ?

La lignée humaine comprend deux genres :

  • Les Australopithecus : les plus anciennes traces d'australopithèques datent d'au moins 5 millions d'années ; les plus récentes d'1,7 million d'années.
  • Le genre Homo : plus grand que l'australopithèque, doté d'un cerveau plus volumineux, capable de fabriquer des outils, Homo, apparu il y a 3 millions d'années, comprend plusieurs espèces qui ont évolué au fil du temps. Parmi elles, on trouve l'homme de Neandertal, apparu il y a environ 300 000 ans, et l'Homo sapiens, aussi appelé « homme moderne ». L'Homo sapiens est le seul représentant restant du genre Homo.

 

Pour mieux connaître nos origines, les scientifiques étudient les points communs et les différences entre ces lointains ancêtres et nous. Et chaque découverte de fossiles est l'occasion d'en savoir un peu plus sur l'évolution de l'homme.

 

Toumaï, Lucy : qui était le premier homme sur Terre ?

En 1974, le paléoanthropologue Yves Coppens découvre le squelette d'un australopithèque vieux de 3,2 millions d'années, qu'il baptisera Lucy. Mais en 2001 au Tchad, un crâne fossile de primate, vieux de 7 millions d'années est découvert. Baptisé Toumaï, il est à ce jour le plus ancien ancêtre connu de l'homme.

 

Une mandibule de 2,8 millions d'années

En 2015, des archéologues ont découvert en Éthiopie une mandibule vieille de 2,8 millions d'années. Les scientifiques s'interrogent : cette mandibule appartient-elle à un australopithèque ou à un individu du genre Homo ?

Pour bien comprendre l'importance de cette découverte, 1jour1actu a interviewé Bruno Maureille,  un anthropologue spécialisé dans l'évolution des hommes préhistoriques et consacré à cet événement une « Info en Grand », dans le n° 67 de l'hebdomadaire. Lire l’interview de Bruno Maureille « À la découverte des premiers hommes »

Clique sur l'illustration ci-dessous pour l'afficher en grand :

poster_mandibule
« Sur les traces des premiers humains » – n° 67 –  mars 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La découverte des grottes préhistoriques et des peintures rupestres

La découverte de grottes ornées de dessins ou de peintures rupestres a permis de mieux connaître la naissance de l'art dans la préhistoire. Et d'autres découvertes plus récentes, en Afrique ou en Asie, montrent que l'art préhistorique ne s'est pas développé qu'en Europe.

 

La célèbre grotte de Lascaux

La grotte de Lascaux abrite de précieux trésors de la préhistoire, datant de 17000 ans. Elle a été découverte par des adolescents en 1940.

Lire l’article « La grotte de Lascaux a été découverte il y a soixante-dix ans ! »

 

La grotte Chauvet et ses peintures de 38 000 ans

Découverte par trois spéléologues en 1994, la grotte Chauvet renferme des peintures rupestres plus anciennes encore que celles de Lascaux, datant de 38 000 ans. Jean Clottes, spécialiste de la préhistoire, a été l'un des tout premiers à les découvrir. 1jour1actu l'a interviewé.

Lire l’interview de Jean Clottes « La première fois que j'ai vu Chauvet, j'ai été époustouflé »

 

La plus ancienne peinture préhistorique découverte en Indonésie

En 2014, une série de 12 pochoirs, de près de 40 000 ans, a été trouvée en Indonésie. Cette découverte a révolutionné le monde de l'archéologie, puisque c'est la première fois que des archéologues mettent au jour de tels dessins préhistoriques ailleurs qu'en Europe.

Lire l’article « C'est la plus ancienne peinture préhistorique au monde ! « 

 

En Afrique du Sud, des traces de peinture de 100 000 ans

Mais l'utilisation de la peinture par nos ancêtres pourrait dater de bien plus longtemps. C'est en tout cas ce que supposent les archéologues après la découverte, en 2008, dans la grotte de Blombos, en Afrique du Sud, de traces de peinture datant de 100 000 ans

Lire l’article : « Connais-tu l'âge de la plus vieille peinture ? »

 

Dans la grotte de Bruniquel, des constructions de plus de 176 000 ans

En juin 2016, dans la grotte de Bruniquel, située dans le Tarn-et-Garonne, d’étonnantes structures ont été datées d’environ 176 500 ans. Jusque-là, la plus ancienne preuve de fréquentation des grottes par l'homme datait de 38 000 ans, dans la grotte Chauvet. Dans le numéro 118 de l'hebdomadaire, 1jour1actu revient sur cette découverte qui place les constructions de Bruniquel parmi les premières de l'histoire de l'humanité.

 

Visiter la préhistoire

1jour1actu te conseille différents lieux à visiter pour en savoir plus sur la préhistoire :

Lascaux 2, 3 … et bientôt 4

La grotte de Lascaux, en Dordogne, ne se visite plus depuis 1963, mais d'autres moyens existent pour découvrir ses trésors.

Depuis 1983, sa réplique partielle, « Lascaux 2 », construite non loin de l'originale, accueille toujours le public.

En 2012 est inaugurée l'exposition « Lascaux 3 », qui reproduit une partie de la grotte. Sa particularité est d'être une exposition itinérante : après s'être arrêtée à Bordeaux, Chicago, Houston, Montréal, Paris et Genève, l'exposition est maintenant à Séoul, en Corée du Sud.

En attendant l'ouverture de « Lascaux 4 » (une reconstitution, cette fois complète, de la grotte) d'ici à la fin de l'année 2016, la grotte de Lascaux peut se visiter virtuellement sur internet.

 

La caverne du Pont-d'Arc pour découvrir Chauvet

Située en Ardèche, à proximité de la vraie grotte Chauvet, la caverne du Pont-d'Arc a ouvert au public en avril 2015. Copie exacte de la grotte Chauvet, elle est la plus grande reproduction de grotte ornée du monde.

Cette vidéo explique pourquoi une réplique de la grotte Chauvet a été construite.

 

Pour comprendre le travail de reproduction des dessins préhistoriques, 1jour1actu a rencontré, dans son atelier, Gilles Tosello, l'un des peintres qui a réalisé la copie des fresques.

Voir le diaporama du travail de Gilles Tosello dans son atelier : « Initiation au dessin préhistorique ! »

Mais la reconstitution de la grotte ne se limite pas qu'à la copie des dessins. Construction du bâtiment, reproduction des crânes et des empreintes, mise en place de l'éclairage : ce long travail est expliqué dans le n° 71 de l'hebdomadaire.

"Ils ont copié la grotte Chauvet " - Hebdomadaire n° 71daté du 17 avril au 1er mai 2015
« Ils ont copié la grotte Chauvet  » – n° 71 – avril 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

En Ariège, le parc de la Préhistoire

Le parc de la Préhistoire comprend un musée et des ateliers en plein air. 1jour1actu s'est rendu sur place pour mieux comprendre comment nos ancêtres vivaient il y a 14 000 ans.

Lire le reportage : « Comment les hommes préhistoriques vivaient-ils ? »

 

Le lexique de la préhistoire

Préhistoire : ce nom est formé du préfixe « pré- », qui signifie « avant », et du mot « histoire », qui est le récit des événements du passé, de l'évolution de l'homme. La préhistoire, c'est la période de l'histoire de l'humanité avant l'apparition de l'écriture, et son évolution au cours de cette période.

Paléolithique : formé des éléments grecs palaios (paléo-) et lithos : pierre (lithique) c'est la plus ancienne période de la préhistoire, durant laquelle l'homme développe l'utilisation de la pierre taillée. Le paléolithique commence avec l'apparition de la première espèce du genre Homo, Homo habilis, il y a environ trois millions d'années et s'achève vers -12 000 ans.

Paléontologue : le paléontologue étudie les êtres vivants ayant peuplé la Terre en se fondant principalement sur l'étude des fossiles.

Fossile : reste très ancien d'un animal, ou d'une plante, conservé dans des couches de terre et de roches qui se sont accumulées au fil des années.

Primate : ordre des mammifères plantigrades (c'est-à-dire qui marche sur la plante des pieds), au cerveau développé, et capable de saisir efficacement un objet grâce à un pouce opposable. Le singe et l'homme sont des primates.

Hominidé : vient du nom latin « Homo, hominis » qui veut dire « homme ».  Comme le primate, un hominidé est un mammifère dont le cerveau est développé et qui peut saisir des objets avec ses mains. Mais les hominidés sont bipèdes de manière permanente, ce qui n'est pas le cas des primates.

Homo sapiens : ces termes latins signifient « homme intelligent ». Cette espèce humaine est née en Afrique, il y a environ 200 000 ans, et a ensuite colonisé tous les autres continents. Homo sapiens est l'ancêtre de l'homme.

Neandertal : ce terme provient de la vallée de Neander, située en Allemagne. En allemand, « Neandertal » signifie « vallée de l'homme nouveau ». C'est dans cette vallée qu'en 1856 des ouvriers ont découvert des ossements et un fragment de crâne. Après les avoir étudiés, il est apparu que les ossements étaient humains. On saura plus tard que l'homme de Neandertal était une espèce différente de celle de l'Homo sapiens et plus ancienne que celle-ci : l'homme de Neandertal serait apparu il y a 300 000 ans, soit 100 000 ans avant Homo sapiens.

Australopithèque : formé du latin Australopithecus africanus de australis, et du grec pithêcos (singe), ce mot signifie « singe africain austral ». L'australopithèque était à la fois proche des grands singes (il grimpait aux arbres) et des humains (il pouvait marcher sur ses membres inférieurs).

Rupestre : vient du nom latin « rupes » qui signifie « paroi de rocher ». Ce terme est utilisé pour qualifier quelque chose qui se trouve sur des rochers. Par exemple, on parle de « plante rupestre », lorsque celle-ci pousse sur des rochers.

Art pariétal : l'art pariétal désigne l'ensemble des œuvres réalisées sur une paroi de roche, et notamment sur les parois des grottes préhistoriques. L'adjectif « pariétal » est issu du nom latin « paries » qui signifie « mur, paroi ».

 

yy - le 29/10/16 à 14h15

Il est tellement cool il y a que beaucoup de temps, nous étions comme ça aussi!

ecolejeanmoulin - le 02/10/16 à 14h14

Que ve dire prehistorique

personne - le 16/09/16 à 11h45

trop bien 😀

ANNA - le 15/06/16 à 12h10

ouais,mais de toute façon,c'est toujours intéressant,les grottes! 😉

Les derniers commentaires

Anna dans Comment devient-on enseignant ?

"J'adore ma maîtresse Elle est super gentille avec..."

Anna dans Comment devient-on enseignant ?

"Je veux etre proffesseur quand je serais grande"

ETHEL dans C'est qui le nouveau président des États-Unis ?

"j'ai vécu au état unis et je suis très très..."

ethel dans Pourquoi la ville de New York est-elle aussi connue ?

"super je comprends beaucoup mieux je connais un jour..."

Articles les plus commentés des 30 derniers jours

Je m'abonne ! Feuilleter Découvrir Offre enseignants