C’est un sacré costaud : 2,50 m de haut, plus de 200 kilos, des pieds longs de 45 cm qui lui ont valu son nom, Big Foot, qui signifie “ grand pied ”. Plusieurs centaines d’Américains affirment l’avoir rencontré lors d’une promenade en forêt. Mais l’animal, très farouche, s’est toujours enfui rapidement. À moins qu’il n’ait jamais existé… Une grande partie de ces témoignages sont en fait des farces, tout comme les photos, souvent floues parce que ça fait plus vrai… et que ça permet d’effacer certains trucages. En revanche, un film tourné le 20 octobre 1967 a troublé certains scientifiques. Ce jour-là, un Américain, Roger Patterson filme durant quelques minutes un Big Foot au bord d’une rivière de la Californie. La créature remarque l’homme puis elle s’éloigne tranquillement dans les bois. Le film n’est pas truqué, affirment les spécialistes mais l’animal, lui, l’est peut-être : Roger Patterson cherchait des Big Foot depuis longtemps. Et son homme-singe ne pourrait bien être qu’un homme tout court, recouvert d’une peau de bête.
Comme le monstre du Loch Ness en Écosse, le Big Foot attire les touristes et rapporte de l’argent aux commerçants qui ont donc intérêt à encourager le mystère. Les forêts des montagnes de la Californie ont beau être immenses, elles sont fréquentées par des millions de visiteurs. Et il est surprenant que, depuis des dizaines d’années, personne n’ait jamais capturé un Big Foot…

Lis aussi l’article L’okapi : antilope, zèbre, girafe ou âne ?