D'où ça vient ?

« Strip-tease » vient des verbes anglais « to strip » : « se déshabiller », et de « to tease » : « agacer, taquiner ». Un strip-tease est un spectacle de danse au cours duquel une femme ou un homme se déshabille progressivement et en musique. Ben a choisi d'appeler son exposition « Strip-tease », pas parce qu'il se déshabille devant nous, mais plutôt parce qu'il nous dit tout de lui. Une autre façon de se « déshabiller » en public…

Que dit l'actu ?

Non, Ben n'est pas le frère de Bic ou une énième marque de cartable, mais un artiste. Aujourd'hui âgé de 75 ans, il a passé sa vie à écrire des mots un peu partout ; en commençant d'abord sur les murs de son magasin de disques à Nice, dans les années 1960.

Le musée d'Art contemporain de Lyon a dû utiliser les trois étages de son bâtiment, pour pouvoir exposer les 1 300 œuvres de cet artiste génial, décidément pas comme les autres. On peut y admirer ses peintures de mots, ses installations, ses vidéos, toiles et tableaux d'objets, sculptures, et bien d'autres créations encore.

Une drôle de balade, qui nous fait découvrir ses amis, sa famille, ses plats préférés, sa chambre, ses idées politiques ou sa façon de considérer l'art. Car Ben Vautier est un agitateur d'idées. Il a commencé avec sa théorie du choc, dans les années 60, en expliquant que « pour que le beau soit beau il faut qu'il choque ou qu'il ait choqué ». Puis, quelques années plus tard, il se met à signer tout ce qu'il trouve : des trous, des corps humains, des tableaux et même dieu, qu'il s'amusa à placer dans une boîte sur laquelle il écrivit : « Dieu est dans cette boîte, attention fragile, signé Ben. »

Pour Ben, rien n'est impossible, l'art est partout : en 1970, il décide de démonter les murs de son magasin pour l'exposer dans son jardin. Quelques années plus tard, le directeur de Beaubourg lui achète sa vitrine, qui devient ainsi une des pièces les plus importantes du musée. La suite, tu la connais un peu, avec les cartables, les tee-shirts et stylos, façon Ben. Car, à partir des années 1990, il décide d'écrire de plus en plus et de devenir célèbre.

Tout ça, bien sûr, avec humour, dérision et sensibilité : « D'une part, je veux changer le monde et être révolutionnaire et d'autre part, je veux une belle voiture, vivre confortablement et avoir autant de gloire que César. Tout ça c'est très difficile à concilier. »

Un joli pied de nez, signé Ben.

Et toi que penses-tu de Ben ?

La question du jour :

Quel est le nom de famille de Ben ?

1. Vautier

2. Bic

3. Mac

Sur le même sujet :

Ben à Lyon, c'est à partir du 2 mars