On peut faire ce qu’on veut : voler, frapper, tuer, se droguer… dans GTA, moins on a de morale, mieux c’est. Ce jeu vidéo nous plonge dans les quartiers glauques d’une grande ville, au milieu des voyous. Au joueur de « s’amuser » à tuer des policiers, à exploiter des prostituées ou à attaquer des banques en conduisant comme un fou à travers les rues…

GTA est interdit aux enfants mais de nombreux jeunes s’échangent discrètement des copies ou téléchargent des épisodes sur des sites illégaux. Un membre du gouvernement français vient de demander aux parents d’être vigilants et d’empêcher leurs enfants de jouer à GTA. Beaucoup craignent qu’à forte dose les jeunes joueurs ne fassent plus la différence entre le bien et le mal. Et qu’ils n’aient plus aucune morale. Il reste que le 4e épisode de GTA vient de réussir le meilleur lancement de l’histoire du jeu vidéo avec 6 millions d’exemplaires vendus dans le monde en une semaine…