C’est un mélange de palais hindou et d’église situé au fond d’un jardin de la Drôme (26). De 1879 à 1912, il a été bâti, pierre par pierre, par Ferdinand Cheval. Ce facteur se disait inspiré par des rêves et il ramassait des pierres lors de ses tournées pour les assembler. Les voisins devaient probablement penser que ce facteur était bizarre mais Ferdinand Cheval ne s’est pas découragé, combinant de nombreux styles d’architecture selon ses goûts.
Ce curieux monument est aujourd’hui considéré comme un chef d’œuvre de l’art naïf, un art créé par des artistes qui se sont formés tous seuls et qui sont restés à l’écart des modes artistiques. Les « naïfs », comme on les appelle, ne sont pas considérés vraiment comme des artistes parce qu’ils manquent de culture artistique. Mais leurs œuvres, comme le palais du facteur Cheval, sont parfois très appréciées parce qu’elles n’ont justement subi aucune influence. Tu peux te faire une idée en découvrant l’expo du musée de la Poste ou en allant directement visiter le palais idéal de Ferdinand Cheval.Expo Avec le facteur cheval
Jusqu’au 1er septembre au Musée de la Poste (Paris)
Site Internet : www.museedelaposte.fr/