Les Aborigènes viennent d’Asie et se sont installés sur la terre australienne, il y a 50 000 ans ! Lorsqu’en 1770, les Anglais ont pris possession de l’Australie, ils étaient entre 300 000 et 1 million d’individus et parlaient environ 500 langues différentes. À cause des maladies et des mauvais traitements, leur population est tombée à 60 000 individus. Longtemps méprisés par les colons, les aborigènes commencent à être reconnus : ils ont leur propre drapeau depuis 1972, et certaines terres, leur ont été rendues. Cependant, ils constituent toujours la partie la plus pauvre de la population. Longtemps nomades, ils vivent désormais dans des maisons, souvent dans les quartiers pauvres en périphérie des villes : beaucoup sont au chômage, victimes du racisme et dépendants des aides du gouvernement pour survivre.
Les aborigènes continuent à perpétuer leurs traditions : toutes les sources, collines, et grottes australiennes sont les traces des campements de leurs ancêtres. Ces derniers sont des êtres fantastiques : homme–nuages, femmes lézards qui ont créé la nature… et les aborigènes organisent des cérémonies sur ces lieux sacrés : ils viennent camper et font des fêtes où ils se racontent les histoires de leurs ancêtres et jouent du didjerrido,cet instrument à vent creusé dans le tronc d’un arbre.

Aborigènes : Le même mot utilisé sans majuscule est un synonyme d’indigènes, ou autochtones.

Demain : Les Inuit