Laetitia Casta, Catherine Deneuve, le mannequin Ines de la Fressange, la chanteuse Mireille Mathieu… Toutes ces femmes, et d’autres avant elles, ont ‘ prêté ‘ leur visage pour inspirer les bustes de Marianne, ces statues au beau visage et à la poitrine opulente qui trônent dans presque toutes les mairies de France et tous les bâtiments publics.
D’où vient Marianne ? De la volonté de l’État à se faire voir pour obtenir reconnaissance et respect. Quand la France était dirigée par un Roi, le ‘ portrait ‘ de l’État était tout naturellement le portrait du Roi. Mais, après l’abolition de la monarchie, en 1792, et son remplacement par la République, il fallut trouver une autre figure. Les Républicains qui avaient désormais le pouvoir défendaient comme valeur la liberté (ainsi que la fraternité et l’égalité). Ils eurent alors l’idée de coiffer une femme d’un bonnet phrygien. Sous l’Antiquité, en effet, ce bonnet était porté par les esclaves qui avaient retrouvé leur liberté.
Pourquoi Marianne ? Sans doute parce que Marie-Anne était un prénom courant au 18e siècle, en particulier chez les paysans. Les Républicains, qui se voulaient les défenseurs du ‘ petit peuple ‘, l’adoptèrent.
Dans les mairies, sur les places mais aussi sur les timbres ou… les briquets jetables, Marianne est bien devenue la première dame d’un pays… pourtant toujours largement dominé par les hommes !
Monarchie : régime politique dans lequel le chef d’État est un roi.

Les représentations de Marianne de 1792 à nos jours, jusqu’au 6 octobre à Vizille (38).