Depuis trois mille ans, le bois communal de Mathay, dans le Doubs, recelait, sous terre, un trésor caché dans un vase de céramique : une parure de bijoux complète appartenant à une princesse de l’âge de bronze et datée d’il y a 3 000 ans ! Ce trésor a été découvert, par hasard, par un chasseur de trésors amateur. Puis, le découvreur a averti la commune et les archéologues locaux de sa trouvaille, comme la loi l’exige.
« Un coup de pioche, et tout était détruit », assure Jean-François Piningre, conservateur du patrimoine au service régional de l’archéologie de Besançon. En fouillant le vase de Mathay, les archéologues ont extrait près de mille cinq cents pièces : plusieurs colliers faits de perles de verre, d’ambre et de feuilles d’or enroulées, une série de bracelets différents en bronze, une ceinture articulée constituée de maillons de bronze, des anneaux de cheville en bronze… Une fois la fouille terminée, les différents éléments de la parure trimillénaire seront exposés au Musée de Montbéliard.
Mais le vase de Mathay n’aurait jamais été étudié par les scientifiques si le découvreur n’avait pas été honnête. Car certains chasseurs de trésors amateurs vendent leurs trouvailles archéologiques en toute illégalité.

L’âge du Bronze : c’est la période de l’histoire qui commence il y a 4 500 ans et qui est caractérisée par l’usage de la métallurgie du bronze.