« Le comportement de Balou est normal, il bouge peu et effectue des déplacements nocturnes », rassure d’entrée la Diren (Direction régionale de l’environnement) de Midi-Pyrénées. Toujours situé dans le secteur de Prades, à la frontière de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales, Balou est toujours suivi de près, jour et nuit, par l’équipe technique ours (ETO).
Blessé par balle le 7 septembre dernier, l’ours ne semble pas avoir de difficultés à se déplacer. «Une équipe de techniciens de l’ETO est en observation permanente », précise la Diren. Selon leur compte-rendu, l’ours a de quoi se nourrir, « il y a profusion de baies dans cette zone ». Les vétérinaires, eux, ne sont plus sur le terrain, mais ils restent en état d’alerte. « Si l’occasion se présente de le capturer, la question se reposera peut-être. Pour l’heure, il n’en est pas question. »

Coline Arbouet