À Paris, en dix ans, le nombre de motos et de scooters a été multiplié par deux. Mais si ces moyens de transport ont du succès, côté sécurité, ce n’est pas encore parfait… Mauvais élève, le scooter ? Selon une enquête*, réalisée à l’occasion de l’ouverture du Mondial du deux-roues, le risque d’accident en scooter est deux fois et demie plus élevé que la moyenne générale des deux roues. Et les moins de 25 ans sont les premières victimes des accidents de scooter. Les automobilistes, de leur côté, reprochent aux conducteurs de deux-roues d’avoir une conduite dangereuse.
Un reproche qui vaut aussi pour les cyclistes, trop nombreux à ne pas respecter le code de la route : selon une autre enquête*, sept cyclistes sur dix déclarent avoir déjà roulé sur les trottoirs et six sur dix avouent avoir déjà grillé un feu rouge. Et si le casque est obligatoire pour les conducteurs de deux-roues motorisés, seul un cycliste sur dix protège sa tête. Le Mondial du deux-roues est peut-être l’occasion de revoir quelques leçons de (bonne) conduite !

* Enquête TNS Sofres, réalisée en juin 2007, pour la compagnie d’assurances AXA prévention.

* Enquête réalisée par la compagnie d’assurances MMA, auprès des cyclistes parisiens.


Mondial du deux-roues, du 29 septembre au 7 octobre, au parc des expositions de la porte de Versailles (75). Plus d’infos sur : www.mondial-deuxroues.com

Tiphanie Truffaut