D’où ça vient ?

Le mot « sauvage » vient de « silva » qui veut dire « forêt ». Un sauvage, c’est un homme ou une femme qui vit à l’écart de la civilisation. On parle de peuples primitifs en opposition aux peuples civilisés. Depuis la découverte des premières tribus primitives par les explorateurs européens au XVe et XVIe siècles, les penseurs et les écrivains ont eu tendance soit à les idéaliser, à les voir comme de « gentils sauvages », soit à les caricaturer, à les considérer comme des êtres idiots et sans esprit. Claude Lévi-Strauss a ouvert une troisième voie, celle du respect et de la rencontre de l’autre. Ces travaux ont démontré que ces peuples primitifs étaient beaucoup plus organisés que ce que l’on voulait voir et penser.

 

L’@ctu !

« Je hais les voyages et les explorateurs », c’est la première phrase de Tristes Tropiques, le livre écrit par Claude Lévi-Strauss, en 1954. Un brin provocateurs, ces mots montrent à quel point, ce grand chercheur considérait le voyage non comme du tourisme, mais comme un moyen d’accéder aux peuples méconnus qu’il désirait rencontrer et étudier.

 

Il n’aimait pas les explorateurs ou, plus précisément, le regard qu’ils portaient sur les tribus qu’ils croisaient lors de leurs expéditions. Car ces derniers continuaient de les considérer comme des sauvages ou comme des cannibales qui faisaient bouillir des Blancs dans de grosses marmites !

 

Claude Lévi-Strauss a mis fin à ces regards, en démontrant que ces tribus étaient beaucoup plus complexes et savantes. Il a inventé l’ethnologie : la science qui étudie la vie et les habitudes des peuples. Il a également démontré que la notion de racisme était fausse, et qu’aucune race – ou famille – n’était supérieure à une autre : pas plus les Blancs que les Noirs, ou les Indo-Européens que les Arabes !

 

Ces nombreuses expéditions l’ont conduit en Amazonie et plus précisément au Brésil, chez les Bororo ou les Mundi, des tribus primitives vivant dans la forêt, sans électricité, télévision et ordinateur, cela va sans dire.

 

Ce grand penseur, curieux des hommes et respectueux de leurs différences, s’est éteint, alors qu’il était âgé de 100 ans.

Pour en savoir plus :

Écouter et comprendre Lévi?Strauss !

La question du jour :

Quel est le métier de celui qui étudie la façon de vivre des peuples ?