En fin de primaire, presque la moitié des élèves est en difficulté en histoire et géographie ! Selon une récente étude du ministère de l’Éducation nationale*, à peine plus d’un quart des élèves maîtrise de façon satisfaisante les connaissances attendues par les programmes d’histoire et géographie à l’entrée au collège.
Les noms de Jeanne d’Arc, de Louis XIV, la localisation de la Seine ou de l’Asie sont, par exemple, trop souvent méconnus des 6e. Selon les résultats de l’étude, les élèves ont dû mal à localiser sur une carte un fleuve et un pays, mais aussi situer des personnages et des événements dans le temps ou encore relier des événements par ordre chronologique.
Pourquoi de telles difficultés dans ces matières ? Première explication : les difficultés des primaires en français : 4 élèves sur 10 sortent du CM2** avec de graves lacunes en lecture et en écriture. Seconde explication : beaucoup d’enseignants estiment que les programmes sont trop lourds, et tout ne peut donc pas être vu en classe.
Un nouveau programme d’histoire et géographie de 6e devrait voir le jour à la rentrée 2009-2010.

*Enquête réalisée par le ministère de l’Éducation national. Au total, 7688 élèves de CM2 ont été testés en 2006 à partir de 32 thèmes contenant chacune 10 questions.

** Enquête publiée, fin août 2007, par le Haut Conseil à l’Éducation.