Pour être candidat à l’élection présidentielle, il faut avoir la signature d’au moins 500 élus comme les maires, les conseillers généraux ou les conseillers régionaux (membres des assemblées qui dirigent les départements ou les régions). Cette condition sert à limiter les candidatures fantaisistes, celles des personnes qui défendent des causes bizarres ou qui veulent tout simplement se faire un peu de publicité.
Lors de la dernière élection présidentielle en 2002, seules 16 candidats sur une quarantaine étaient parvenus à réunir ces 500 soutiens. Les autres avaient été éliminés. Parmi ces éliminés figuraient de nombreux candidats fantaisistes mais aussi certains candidats sérieux.
De vrais candidats pourraient à nouveau être éliminés cette année. Ils ont jusqu’au 16 mars pour présenter leurs 500 « parrains » mais certains craignent ne pas avoir le temps nécessaire.