La France est un pays laïc. Cela signifie que l’État et la religion sont complètement séparés. La religion ne peut donc en rien influencer le fonctionnement de l’État. S’il est bien sûr possible d’avoir ses croyances et de les exprimer, il est interdit de les imposer aux autres et de les faire passer avant ses devoirs de citoyens.
Or, certaines personnes oublient le principe de laïcité qui prime en France. Elles pensent que les règles de leur religion sont prioritaires sur toutes les autres règles. Ainsi, des hôpitaux sont régulièrement confrontés à des hommes musulmans qui interdisent à des médecins de sexe masculin d’ausculter leur femme. Motif : selon eux, l’Islam interdit à une femme d’approcher un homme qui n’est pas leur mari. Or, cette règle n’est pas celle des médecins. Car ces derniers ont le devoir moral de soigner toutes les personnes malades sans distinguer leur sexe.
Le texte rédigé par le Haut Conseil de l’intégration rappelle les règles élémentaires de la laïcité en France. Il liste un certain nombre de conduites à tenir lorsqu’on est usager d’un service public. Interdiction, par exemple, de présenter une photo d’identité où le visage apparaît voilé. Dans le même temps, ce texte liste les règles à respecter quand on est agent des services publics : par exemple, interdiction de sanctionner une personne en raison de sa religion. Ou encore, obligation de permettre à quelqu’un de faire sa prière dans le cas, notamment, d’un séjour prolongé à l’hôpital.