Le mot :
Homophobe vient des mots grecs « homos », le même, et « phobos », crainte. Un homophobe est un individu qui éprouve de l’aversion pour les homosexuels. Un homosexuel est  une personne qui ressent une attirance sexuelle pour une personne du même sexe.  Ainsi, on dit d’une femme qu’elle est lesbienne et d’un homme qu’il est gay.

L’actu :
Croiser dans la rue un couple de lesbiennes ou de gays est moins rare qu’à l’époque de nos grands-parents où l’homosexualité était encore considérée comme un péché ou une maladie pour certains… Cependant, cette soi-disant visibilité cache encore de nombreux non-dits, violences et a priori sur les homosexuels.

Un récent rapport de l’association SOS homophobie signale la permanence d’actes homophobes en 2008, principalement dans trois domaines : le travail, la famille et le voisinage. Les actes les plus courants restent les insultes et les agressions physiques.

Le premier motif des appels téléphoniques parvenus à SOS homophobie concerne le monde du travail. À ce propos, la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) cite, parmi les résultats de ses interventions, les 560 000 euros accordés à une personne victime de discrimination lors de son entretien d’embauche en raison de son orientation sexuelle. Ainsi, refuser un emploi à une personne parce qu’elle est homosexuelle est interdit et puni par la loi.

Du reste, et c’est une nouveauté, toujours d’après l’association SOS homophobie, les propos homophobes sur Internet ont été multipliés par trois. Cela s’explique par l’augmentation de l’équipement des foyers français mais également par l’anonymat lié à Internet. Tous les sites sont concernés, qu’il soit question de blogs, de forums de discussion ou de réseaux sociaux comme Facebook.

Enfin, la Halde a mis en place un groupe de travail pour lutter contre l’homophobie à l’école. Les études ayant démontré que les jeunes homosexuels ont plus de comportements à risque et de conduites suicidaires que les autres. Plusieurs recommandations ont été adoptées, dont celle de développer les actions de prévention en milieu scolaire et d’aborder la question de l’homophobie en classe.

Il ne faut pas perdre de vue que l’homophobie est une discrimination ou une inégalité de traitement. Et comme toutes les discriminations telles que le racisme, elles sont souvent fondées sur des peurs, sur des a priori. Enrayer ces peurs revient à mieux comprendre, pour arriver à accepter les différences. C’est à ce travail que s’emploie la Halde ou une association comme SOS homophobie.