Vous adorez les fruits et les légumes d’été… Et vous avez raison : c’est bon pour la santé. Mais, pour vos parents, il est de plus en plus difficile de faire le plein de ces trésors de fibres et de vitamines. Les aliments gras et sucrés, mauvais pour le corps, sont bien souvent moins chers que les produits issus de la terre. Et ce constat s’est aggravé en 1 an : selon une étude récente, le prix des fruits et des légumes a en effet subi une forte augmentation depuis l’été dernier. Les haricots verts sont ainsi presque deux fois plus chers. Cette hausse des prix est problématique pour la santé des Français. Le gouvernement conseille en effet de manger 400 grammes de fruits et légumes par jour. Cela revient à 131 euros par mois pour une famille de deux enfants de plus de 10 ans.  C’est 14% plus cher que l’an passé.

Les raisons de cette augmentation de prix ? Le mauvais temps qui a donné une mauvaise récolte (plus la récole est maigre, plus les prix montent). Autre cause : l’augmentation du prix du pétrole. Or il faut du carburant pour faire tourner les tracteurs… Mais cela n’explique qu’en partie cette flambée des prix. Les distributeurs (les professionnels qui vendent les fruits et légumes aux revendeurs) prennent souvent très chers, et alourdissent ainsi le coût des produits.
Les auteurs de l’étude demandent au gouvernement de prendre des mesures rapides pour enrayer ce phénomène.  

Source de l’étude : Fédération des familles rurales.