Un grand homme de l’Eglise catholique a disparu hier. Jean-Marie Lustiger a eu un parcours étonnant. Né de parents juifs, le jeune Aaron Lustiger (son nom de baptême) décide de devenir catholique à l’âge de 14 ans. Lors de son baptême, il se choisit un nouveau prénom : Jean-Marie. Pendant la seconde guerre mondiale, sa mère est envoyée dans le camp de concentration d’Auschwitz, en Pologne, où elle mourra.
Ordonné prêtre à 28 ans, il se battra toute sa vie pour le rapprochement des juifs et des chrétiens. Pendant 24 ans, Jean-Marie Lustiger a été l’archevêque de Paris. En 1983, son ami le pape Jean-Paul II, le fait cardinal. L’année dernière il avait quitté ses fonctions, annonçant qu’il souffrait d’une grave maladie.
Les représentants de toutes les religions rendent aujourd’hui hommage à un homme qui « a su trouver des mots forts pour l’accueil de l’étranger et le combat pour la tolérance » résume Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris.

Archevêque : Prêtre catholique nommé par le Pape qui dirige plusieurs régions, appelées diocèse.
Cardinal : Les cardinaux sont des prêtres au rang élevé qui conseillent et élisent le Pape.