Être gaucher, ce n’est pas seulement écrire de la main gauche. Cela signifie aussi que le cerveau est organisé de manière différente par rapport à un droitier. Chez les droitiers, c’est-à-dire chez la grande majorité des humains, la moitié gauche du cerveau contrôle la parole et le langage tandis que l’autre moitié gère les émotions. Pour un gaucher, c’est exactement l’inverse.
Une différence qui intrigue les scientifiques depuis des années. Mais, avec la découverte d’un nouveau gène, le mystère des gauchers semble s’éclaircir : c’est lui qui déterminerait le rôle des différentes zones de notre cerveau, et ce dès sa formation. Inutile donc de forcer les gauchers à écrire de la main droite, comme cela se faisait à l’époque de tes grands-parents. Ce sont bien les gènes qui décident !

Gène : élément présent dans le noyau d’une cellule du corps et qui porte les informations nécessaires au développement de l’organisme.