Seul 1 élève sur 6 passe trois heures par jour ou plus à faire ses devoirs à la maison en semaine. Alors qu’ils sont beaucoup plus à se consacrer aux devoirs au Portugal, en Espagne et en Pologne. Et moins de 1 élève français sur 4 ressent une pression par le travail à l’école, soit moins que dans la plupart des 9 pays européens étudiés.
Le collégien français n’est d’ailleurs pas le plus bosseur du continent : les Italiens (1 089) et Néerlandais (1 067) ont plus d’heures de cours par an que les Français (1 032)**. La moyenne européenne est à 922 heures. « Il faut arrêter de dramatiser, on ne torture pas nos élèves ! Même si, en France, la pression à la performance est énorme par rapport aux pays scandinaves », assure Didier Jourdan, le coauteur du rapport.
Un infirmier scolaire pour 2 000 élèves, et un médecin pour 10 000, cela paraît très peu. « Mais la France se situe bien au-dessus de la moyenne en Europe, estime le coauteur du rapport. On a la chance d’avoir une médecine scolaire particulièrement bien organisée et structurée. » 300 postes supplémentaires ont été annoncés par le gouvernement pour la rentrée 2008.

* Selon le rapport que sur «La santé à l’école en Europe», mené par deux enseignants-chercheurs sous l’égide de l’Unsa Education.

** Chiffres de l’Education nationale.