Ah ! le bon air de la ville, la douceur de son air, ses fleurs toujours arrosées… La ville serait un petit paradis pour les abeilles qui préféreraient butiner sur les ronds-points et bourdonner le long des périphériques pollués, plutôt que d’affronter les courants d’air des immenses champs traités aux pesticides. D’autant que les villes leur réservent un accueil des plus chaleureux : le conseil régional d’Île-de-France vient ainsi de décider d’installer huit ruches dans les jardins du 7e arrondissement de Paris. Les régions Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon ont déjà accueilli des ruches sur leurs sites, et le conseil général des Hauts-de-Seine a prévu d’héberger des milliers de butineuses dans ses parcs publics. Les entreprises se « piquent » même d’héberger des abeilles ! Le patron d’une importante entreprise de communication a ainsi produit cent kilos de miel par an… depuis son bureau à Paris ! Il y a installé une ruche : les 80 000 abeilles y accèdent grâce à un tuyau donnant sur l’extérieur. Aucun salarié n’aurait été piqué… De quoi donner des idées à d’autres entreprises. Une des plus grandes entreprises françaises, qui fabrique des cosmétiques, compterait s’y mettre elle aussi !