La commission européenne a décidé d’interdire la pêche à l’anchois dans le golfe de Gascogne, la partie de l’océan Atlantique qui borde la France et l’Espagne. Les anchois constituent en effet une denrée menacée car pêchée en surnombre ces dernières années. L’Europe estime qu’il faut une réserve de 30000 tonnes d’anchois adultes pour que la population puisse se renouveler. Les pêcheurs français ont fourni un rapport indiquant que le stock était remonté à 35000 tonnes. Mais les représentants européens n’ont visiblement pas accordé de valeur à cette étude : d’après eux, le stock d’anchois est bien en dessous des 30000 tonnes.
Cette décision est très lourde pour la centaine de chalutiers de Vendée et de Loire-Atlantique. Et ce, malgré les 15 millions d’euros que leur a promis l’Europe.