L’@ctu du jour :

À la suite de l'intervention française au Mali, la plan Vigipirate est passé au « rouge renforcé ».

Mais qu’est-ce que cela signifie-t-il ?

Alors qu'une guerre est engagée au Mali, les terroristes ont menacé de frapper « au cœur de la France ».  Ce qui signifie qu'un attentat pourrait avoir lieu sur notre territoire. Par conséquent, l’État met en place tous les moyens qu’il possède pour protéger la population. D’où le plan Vigipirate.

Ce plan consiste à faire surveiller les lieux publics par des patrouilles militaires et policières. Dans ton école, il interdit l’accès de la cour et des classes aux personnes étrangères à l’établissement, par exemple.

Depuis, 2003, il existe un code de couleur représentant les différents niveaux d’alerte, du moins fort au plus fort : jaune, orange, rouge et écarlate. La France est passée au niveau « rouge écarlate » au moment le tueur Mohamed Merah sévissait dans la région de Toulouse et de Montauban.

Faut-il ou pas informer la population de cette menace ?

Les avis sont partagés sur l’utilité d’informer la population de ces menaces de terrorisme. Certains pensent qu’il faut éviter d’en parler, car cela crée des peurs inutiles. D’autres, au contraire, pensent qu’une population informée résiste mieux à une menace. En revanche, tous se rejoignent pour dire que la meilleure façon de lutter contre le terrorisme, c’est surtout de continuer à vivre normalement.