Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane… ces départements français sont situés à des milliers de kilomètres de la métropole. Il faut  donc y aller en avion, mais les billets coûtent très cher. Venir étudier ou travailler en métropole, aller rendre visite à sa famille… les liens entre la métropole et les départements d’outre-mer, dépendent donc de façon très étroite des prix des billets d’avion. Pour tenter de mettre fin à une situation d’isolement de ces départements éloignés, le gouvernement a incité les compagnies aériennes qui effectuent ces trajets, à baisser leurs prix, surtout pendant les vacances d’été. Air France et Corsair vont ainsi proposer des billets à des prix allant de 750 à 900 euros au lieu des 1200 euros pratiqués habituellement à cette période de l’année. Toutefois, le nombre de places est limité. Des efforts ont été faits aussi sur le poids des bagages : un passager pourra ainsi transporter jusqu’à 25 kilos. Les compagnies devraient proposer aussi un tarif baissé en cas de deuil ou lorsqu’un Français d’outre-mer n’a pas pu se rendre sur sa terre natale depuis plus de 10 ans  ou s’il vit en dessous du seuil de pauvreté.