En France et dans de nombreux pays, la pédophilie est très sévèrement punie par la loi. Car les enfants sont plus fragiles que les adultes. Leur imposer des relations sexuelles est un crime particulièrement odieux puni par de longues peines d’emprisonnement. Mais quand ils ont accompli leur peine et quand ils sortent de prison, certains pédophiles recommencent à agresser des enfants. C’est ce qui vient de se passer : un pédophile libéré début juillet a ainsi enlevé et agressé un petit garçon quelques jours plus tard. Cette agression a choqué de nombreux Français ainsi que le président Sarkozy qui vient d’annoncer de nouvelles mesures contre les pédophiles.
Il souhaite qu’une loi soit votée pour réduire les remises de peines, c’est-à-dire les libérations pour bonne conduite. Ainsi, parce qu’il se conduit bien, un détenu peut-être libéré avant la fin officielle de sa peine. Ce ne sera peut-être plus le cas pour les pédophiles. Nicolas Sarkozy veut aussi que ces criminels soient examinés par des médecins à leur sortie de prison. S’ils sont jugés dangereux, ils seront enfermés et soignés dans des « hôpitaux-prisons ». Le premier de ces établissements sera d’ailleurs ouvert dans 2 ans à Lyon.