En France, les professeurs adorent mettre des notes. C’est le mode d’évaluation le plus courant. Or, les notes sont souvent trompeuses. Pourquoi mettre un 8/20 plutôt qu’un 9/20 ? À quel savoir faut-il prétendre pour accéder au 20/20 ? Quel élève mérite-il vraiment un 0/20 ? La note, en elle-même est trompeuse. Mais la moyenne l’est encore plus. Un 8 en maths + un 12 en français se transforme en un 10. Un 0 en histoire + un 20 en dessin devient un 10. D’où viennent ces notes ? Quelles connaissances mesurent-t-elles vraiment ?
Une étude menée dans 9 pays fait apparaître qu’il est très difficile d’estimer ce que savent vraiment les élèves. Mais le système de notes est, de loin, l’un des plus mauvais moyens de le savoir. Pire : les notes ont pour effet de stresser les enfants. Se sachant notés, ils perdent souvent leur moyen et se font passer pour plus mauvais qu’ils ne sont. Dans certains pays, comme au Japon ou en Finlande, il n’y a pas de notes jusqu’au collège. Est-ce un hasard si les élèves de ces deux pays sont ceux qui décrochent les meilleurs résultats scolaires au monde ?
(*) Dossier paru dans la Revue internationale d’éducation de Sèvres.