En 3 mois près de 50 villes françaises ont baptisé une rue du nom de l’Abbé Pierre. Et les demandes sont encore nombreuses. La Lorraine, où l’Abbé Pierre a été député, et Rhône-Alpes où il est né sont les régions les plus demandeuses. Avant même sa mort, l’Abbé Pierre, personnalité préférée des Français, avait déjà donné son nom à des rues dans une dizaine de villes.
Pour Martin Hirsch, l’actuel président d’Emmaüs, « l’Abbé Pierre fait partie de ces grands personnages français de l’après-guerre qui se comptent sur les doigts d’une main ». Il n’est donc pas étonnant selon lui que les maires se bousculent pour faire leur demande.
Pour répondre à toutes ces demandes, une équipe de bénévoles d’Emmaüs s’est mise au travail. Ils aident les mairies à décider du meilleur emplacement de leur ville pour rendre hommage à l’Abbé. La famille de l’Abbé Pierre donne aussi son avis. Ainsi, elle a refusé de donner le nom à un rond-point parisien.