Hier est le premier jour férié d’une longue série. En effet, après le 1er mai, vient le mardi 8 mai puis le jeudi 17, et le lundi 28 mai… Autant de jours fériés situés non loin des week-ends qui donnent l’occasion de faire des ponts de 3 ou 4 jours. Et donc, pour certains, de sécher l’école… Car il arrive fréquemment que des entreprises ferment et obligent leurs employés à faire le pont. Les parents souhaitent alors souvent profiter de ces quelques jours de congé en famille. Résultat, les rangs sont clairsemés au mois de mai dans les salles de classe.
Et quand arrive le mois de juin, c’est un autre phénomène qui commence : l’organisation des épreuves du brevet et du baccalauréat mobilise salles et professeurs… Par exemple, une bonne partie des 520 000 élèves de classe de seconde n’aura plus cours dès le début du mois de juin ! Depuis longtemps les enseignants et les gouvernements réfléchissent à ce problème qui oblige de nombreux conseils de classe à avoir lieu fin mai. Une des solutions envisagées pour ces élèves serait de multiplier les activités en dehors des établissements scolaires, comme les séjours linguistiques, les stages de musique, de théâtre à cette période de l’année …