1jour1actu.com

« 2 300 enfants migrants ont été séparés de leur famille aux États-Unis ! »

À New York, aux États-Unis, des Américains protestent contre la politique de Donald Trump qui a choisi de séparer les enfants migrants de leur famille s’ils tentent de franchir illégalement la frontière pour venir aux États-Unis (AFP PHOTO / Don EMMERT).

 

Sur une des images qui ont choqué l'Amérique, on peut voir une petite fille en train de pleurer. À côté d'elle, on ne voit que des jambes d'adultes. On comprend qu'un policier est en train de contrôler sa maman. La scène se passe à la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Là-bas, l'an dernier, environ 350 000 migrants ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de franchir la frontière dans l'espoir d'une vie meilleure aux États-Unis.

1jour1actu a interviewé Nicole Bacharan, spécialiste des États-Unis, pour comprendre pourquoi cette situation pose problème.

1jour1actu : qui sont les personnes qui franchissent la frontière vers les États-Unis ?

Nicole Bacharan : Des personnes venant de toute l'Amérique du Sud passent par le Mexique pour tenter d'aller aux États-Unis. Ces migrants n'ont pas de visa, c'est-à-dire pas d'autorisation qui leur permette de rentrer aux États-Unis. Ils franchissent la frontière en se cachant de la police.

En général, ces personnes fuient la pauvreté, la violence, l'insécurité, la drogue dans leur pays. Ils espèrent trouver aux États-Unis une vie meilleure, un travail et la sécurité pour leur famille.

Il y a des enfants parmi eux ?

Nicole Bacharan : Oui, il y a des familles, des mères seules, etc. Souvent, ils ont déjà de la famille aux États-Unis et ils espèrent la rejoindre.

Mais quand ces familles sans papiers sont attrapées par la police, les adultes sont mis en prison systématiquement. C'est ce que le président Trump appelle la « tolérance zéro » pour les migrants. Mais on n'a pas le droit de mettre aussi leurs enfants en prison, donc la police les sépare de leur famille. Ils sont arrachés des bras de leurs parents.

Où vont ces enfants, une fois séparés de leurs parents ?

Nicole Bacharan : Ils attendent tout d'abord sous des tentes dans des camps grillagés, près de la frontière.

Ils ne sont pas surveillés par des gardiens de prison, mais par des personnes des services d'aide américains qui recherchent s'ils ont de la famille aux États-Unis pour s'occuper d'eux.

Au bout d'un moment, ils sont envoyés un peu partout aux États-Unis, dans des foyers d'accueil. Il devient alors difficile de les retrouver car de nombreux enfants sont trop petits pour dire d'où ils viennent ou comment ils s'appellent ! Ils se retrouvent perdus dans un pays qu'ils ne connaissent pas, sans leurs parents !

Pourquoi le président Trump a-t-il pris la décision de séparer les familles de migrants ?

Nicole Bacharan : Aucune loi américaine n'oblige à séparer les familles ! C'est un choix de Donald Trump. Dans ses discours, il dit que c'est la faute à ses concurrents politiques et leur reproche de n'avoir rien fait pour contrôler l'immigration à la frontière mexicaine.

Est-ce que tous les Américains partagent ce choix de Trump de séparer les familles ?

Nicole Bacharan : 2 Américains sur 3 pensent que ce qui se passe est inacceptable. De nombreuses manifestations de citoyens ont eu lieu partout aux États-Unis. Grâce aux médias [qui ont montré des images des camps d'enfants, ndlr], les gens se sont rendu compte de ce qu'il se passait. Cela a fait reculer Trump, qui s'est engagé à ne plus séparer les familles, mais ce n'est qu'un petit pas en avant.