Le 11 décembre 1972, il y a tout juste 30 ans, se posaient… les derniers hommes sur la Lune. Les astronautes américains Eugene Cernan, Harrison Schmitt et Ronald Evans sont revenus sur Terre une semaine plus tard… dans l’indifférence générale. À cette époque, la Lune n’intéresse plus le public américain et les retransmissions télévisées des missions Apollo n’ont plus qu’une audience très faible. Et les 3 missions suivantes, Apollo 18, 19 et 20, ont été annulées par manque d’argent et… d’intérêt.
Baptisé Apollo, le programme américain de conquête de la Lune a été lancé au début des années 1960 par le président Kennedy. Il s’agissait alors de démontrer la supériorité des Etats-Unis sur leur adversaire, l’ Union soviétique . Le 20 juillet 1969, cet objectif est atteint : lors de la mission Apollo 11, l’astronaute américain Neil Armstrong devient le 1er homme à marcher sur la surface de la Lune. Battus, les Soviétiques renoncent alors à envoyer des hommes sur la Lune. Au cours des missions suivantes, les astronautes américains ont installé des instruments pour notamment mesurer des rayonnements et ils ont ramassé près de 400 kilos de rochers. Le 14 décembre 1972, Eugene Cernan et Harrison Schmitt sont les derniers hommes à quitter la Lune, mettant ainsi fin au plus ambitieux programme spatial. En attendant la conquête de Mars…

Union soviétique : rassemblement de 1917 à 1989, de différents pays sous l’autorité de la Russie.