Tu as sans doute entendu parler d’Ingrid Betancourt, cette femme politique franco-colombienne enlevée il y a six ans par les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie). Considérés comme des terroristes, ces combattants luttent contre le gouvernement colombien depuis de nombreuses années. Ils sont notamment « spécialisés » dans l’enlèvement de personnalités, soit pour obtenir des rançons, soit pour faire libérer leurs compagnons arrêtés par l’armée colombienne. Les dernières nouvelles d’Ingrid Betancourt semblent mauvaises. Elle souffrirait d’une hépatite, une grave maladie du foie. Et elle est très affaiblie par ses conditions de détention, comme l’ont montré des photos transmises par ses ravisseurs fin 2007. Le gouvernement colombien a annoncé qu’il était prêt à libérer des membres des Farc en échange d’Ingrid Betancourt et d’autres otages. Mais il faut rester très prudent, car les négociations entre le gouvernement et les Farc ont échoué plusieurs fois.