Ingrid Betancourt est une franco-colombienne. Le 24 février 2002, alors qu’elle menait campagne pour être présidente de la Colombie, cette femme a été enlevée par les FARCS, les forces armées révolutionnaires de Colombie. Considérées comme des terroristes par l’Europe et les Etats-Unis, ces forces regrouperaient environ 15 000 hommes et contrôlent une partie du territoire colombien (surtout la jungle). Ce groupe tire ses ressources de la drogue et commet des attentats, des assassinats et des enlèvements comme celui d’Ingrid Betancourt. Depuis, les ravisseurs n’ont donné que très peu de nouvelles de leur otage : la dernière preuve de vie fournie est une vidéo, montrée en août 2003. Mais de nombreuses personnes pensent que cette femme est encore vivante. Des comités de soutien ont ainsi été créés dans 55 pays du monde. À l’occasion de l’anniversaire des 5 ans de sa détention, sa fille de 21 ans, Mélanie, tente d’attirer l’attention des hommes politiques sur le sort de sa maman. Elle souhaite que le gouvernement français fasse davantage d’efforts pour libérer sa mère.