D’ici fin 2008, Kellogg’s va arrêter de faire la pub, auprès des enfants américains de moins de 12 ans, de ses céréales trop grasses, trop sucrées ou trop salées. Soit la moitié de ses produits ! Le groupe évite ainsi des poursuites judiciaires aux États-Unis. Car 1 jeune américain sur 6 est obèse.
Et en plus, un étiquetage « spécial » sur les paquets de céréales de la marque devrait donc mentionner le nombre de calories, la part de matière grasse et de sel, ainsi que les grammes de sucre par portion. Un étiquetage qui existe déjà en Europe !