Les Pieds Noirs sont les Français d’origine européenne qui sont nés et ont vécu en Algérie jusqu’à son indépendance, en 1962. Pour eux, cette indépendance est une catastrophe. Ils sont obligés de fuir un pays qu’ils aiment pour en rejoindre un autre, la France, qui ne les accueille pas vraiment à bras ouverts. En 1962, près d’un million de ‘ Pieds Noirs ‘ débarquent pour la plupart ainsi à Marseille, le port le plus proche de l’Algérie. Beaucoup ont l’impression d’être rejetés alors qu’ils comptaient sur la solidarité de leurs compatriotes. Mais pour les Français, ces réfugiés symbolisent la défaite de la France en Algérie. Et, puis, accueillir un million de personnes n’est pas évident. Certains craignent par exemple que ces nouveaux arrivants leur prennent leur travail.
De plus, les ‘ Pieds Noirs ‘ ont, en France, ont une image d’agriculteurs très riches qui exploitent de grands domaines. Ils sont supposés être tous racistes et maltraiter les Algériens qui travaillent pour eux. Cette image négative est largement diffusée par le FLN, le parti politique algérien qui a mené la guerre d’indépendance contre la France. Mais en réalité, la grande majorité des ‘ Pieds Noirs ‘ sont des petits agriculteurs, des petits commerçants… qui ont tout perdu en 1962.. Aujourd’hui encore, des associations de ‘ Pieds Noirs ‘ demandent à l’État français de leur rendre justice. Car ils ont toujours le sentiment d’être mal acceptés et d’être considérés comme les responsables de la guerre d’Algérie alors qu’ils en sont les victimes.

Lis aussi l’article Il y a 40 ans, l’Algérie obtenait son indépendance (3 juillet 2002)