L’@ctu du jour

Enfin libres ! Après trois semaines de révolte et de manifestations, les Égyptiens ont obtenu ce qu’ils réclamaient : Hosni Moubarak a quitté le gouvernement, qu’il dirigeait depuis trente ans.

Trente ans au pouvoir

Trente ans ! Tu te rends compte, c’est inimaginable en France. En effet, un président y est élu pour cinq ans, et au maximum deux fois. En Égypte, Hosni Moubarak s’est installé à la tête du gouvernement, et il ne l’a jamais plus quitté. Des élections ont bien été organisées mais aucun autre concurent ne s’est présenté – mis à part en 2005 -, de peur des représailles* !

C’est pour cette raison que l’on parle de dictateur*, et que le départ d’Hosni Moubarak représente un énorme espoir pour la population égyptienne.

Pendant qu’il était au pouvoir, les Égyptiens n’étaient pas libres : ils n’avaient pas le droit de s’opposer au gouvernement, et ils n’osaient pas dire ce qu’ils pensaient, craignant de se faire arrêter par la police.

Les égyptiens veulent des changements

Aujourd’hui, un peu moins de la moitié des Égyptiens vivent avec moins de 3 euros par jour. Le travail manque et les produits de base coûtent cher. Un professeur gagne autour de 50 euros par mois, un salaire qui ne lui permet pas de faire vivre sa famille correctement : un kilo de viande coûte 8 euros.

Avec la chute de Moubarak, les Égyptiens espèrent que les richesses du pays seront mieux partagées. Pour cela, des élections présidentielles sont prévues dans six mois, un moment très important qui permettra au peuple égyptien d’élire son nouveau président !

Après les Tunisiens, les Égyptiens, ce sont les Algériens qui se révoltent : ils ont manifesté ce week-end pour réclamer la démission de leur président, Abdelaziz Bouteflika.

Un nouveau combat pour la liberté à suivre donc.

 

Le mot du jour

Quelqu’un est libre, quand il n’est pas soumis à l’autorité de quelqu’un. Une personne libre peut choisir, elle peut donner son opinion et s’opposer au gouvernement sans être attaquée. La liberté est un droit ! D’ailleurs, on elle est inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen : liberté, égalité, fraternité. Dans les pays autoritaires ou dans les dictatures, la liberté du peuple n’est pas respectée.

 

Le dico du jour

Dictateur* : personne qui détient tous les pouvoirs dans un pays et les exerce de façon autoritaire.

Représaille* : vengeance

 

Le quiz du jour

1- Comment s’appelait le dictateur égyptien qui a quitté le pouvoir la semaine dernière ?

– Hosni Moubarak

– Abdelaziz Bouteflika

– Zine El-Abidine Ben Ali

2 – Quelle est la capitale de l’Égypte ?

– Le Caire

– Tanger

– Ryad

3 – Après la Tunisie et l’Égypte, quel pays arabe commence à se révolter ?

– Le Maroc

– L’Algérie

– La Mauritanie

 

Les bonnes réponses du quiz de vendredi

1 – Quel est l’autre nom que l’on donne à un magistrat ?

Juge

2 – Quelle est la couleur de la robe portée par les magistrats ?

Noire

3 – Trouve un synonyme du mot « délit » :

Crime

 

À demain pour une nouvelle actu !