Mercredi, 16 h 38, une alerte est lancée à tous les pays européens. Un incident a eu lieu dans une centrale nucléaire en Slovénie, une fuite dans le système de refroidissement.
Ce système d’alerte, appelé ECURIE, a été créé en 1987, après la catastrophe de Tchernobyl. Il permet aux États membres de l’Europe de communiquer rapidement en cas d’accident nucléaire.
Les centrales nucléaires produisent de l’électricité à partir d’uranium et de plutonium. Ces deux substances lorsqu’elles se transforment en énergie rejettent des éléments radioactifs très toxiques. C’est pourquoi les centrales sont très protégées. Rien ne doit s’en échapper.
Les responsables de la centrale de Slovénie ont assuré que l’incident de mercredi était sans gravité. Mais le site a quand même été fermé. La centrale ne fonctionnera plus jusqu’à ce que les causes de la panne soient détectées et le système réparé.