0,3 sur 20 en ce qui concerne le  respect de l’environnement » : en très léger progrès par rapport au classement du trimestre précédent ! L’entreprise Nintendo serait la plus mauvaise élève dans le groupe des entreprises qui fabriquent des produits de haute technologie. Par exemple, ses consoles, la Wii et la DS contiennent des substances chimiques nocives, telles que le PVC, le polychlorure de vinyle et  des retardateurs de flammes bromés : des substances chimiques permettant de retarder l’embrasement  des appareils mais qui sont des substances chimiques persistantes dans l’environnement. Cela signifie donc, qu’il est très difficile pour l’homme de les éliminer une fois les consoles usagées. Mais cela signifie aussi que ces substances contaminent notre environnement direct car elles sont à l’origine de microscopiques poussières que l’on respire. À doses importantes, ces poussières pourraient s’avérer dangereuses pour la santé…
Chaque trimestre depuis août 2006, l’association écologiste Greenpeace publie ainsi le classement de 18 grandes entreprises de produits de haute technologie : en queue de peloton, aux côtés de Nintendo, on trouve Philips, Panasonic et Sharp. En tête de classement, les « bons élèves » : Samsung et Toshiba.