Lundi 22 janvier, 3 attentats à la bombe ont causé la mort de plus de 100 personnes à Bagdad, la capitale de l’Irak. Le samedi précédent, 25 soldats américains ont été tué au cours d’affrontements. Selon l’armée américaine, les auteurs de ces attentats peuvent appartenir à 3 groupes différents :
Des groupes fidèles à Saddam Hussein, l’ancien président exécuté fin décembre.
Des groupes proches de l’organisation terroriste Al-Qaida, une organisation opposée à la présence des Etats-Unis dans des pays musulmans (qui suivent la religion de l’islam).
Des groupes de l’armée du Mehdi, un groupe de combattants chiites, c’est-à-dire des combattants qui tentent d’imposer la religion chiite au pouvoir en Irak.
À l’occasion, des combattants de ces groupes peuvent s’allier pour commettre un attentat ou mener une attaque contre les soldats américains et leurs alliés. Il est donc très difficile d’identifier les auteurs de ces attaques. 3 ans après leur arrivée en Irak, les dirigeants américains connaissent toujours très mal leurs ennemis.

Chiite : la religion de l’islam est divisée en 2 grandes branches, le sunnisme et le chiisme.

Tu peux lire un article sur la situation en Irak dans le n°547 des Clés de l’actualité junior