Les combinaisons spatiales actuelles sont très lourdes (100 kilos) et limitent beaucoup les mouvements des spationautes, enfermés à l’intérieur. La NASA recherche donc une combinaison plus légère qui pourrait être utilisée dans le futur, lors du retour sur la Lune ou de missions sur Mars par exemple.
L’Institut de technologie du Massachusets (Etats-Unis) a proposé à l’Agence spatiale un prototype de combinaison, un vêtement très près du corps, mais protégeant le spationaute aussi bien que les épais scaphandres actuels. La technologie n’est pas encore tout à fait au point et demande encore de nombreux tests et des années de recherche.
Avec cette combinaison, les futurs spationautes auraient une facilité de mouvement bien plus importante et pourraient travailler dans l’espace, sur la Lune ou sur Mars, plus longtemps et avec plus de précision.
En attendant, les découvertes faites par les scientifiques qui ont travaillé sur cette nouvelle combinaison spatiale devraient être utilisées d’abord sur Terre pour des tenues de sportifs…

Prototype : premier exemplaire d’une invention.