La gatro-entérite donne des vomissements, de violentes diarrhées et elle « coupe » les jambes. Mieux vaut donc se méfier de cette maladie qui se transmet facilement. Pour barrer le passage au virus responsable, pensez à vous laver les mains et à éviter tout contact avec des personnes malades ou fragiles.
Pour les médecins, l’épidémie est déjà atteinte. On considère en effet qu’il y a épidémie lorsque la maladie touche au moins 278 personnes sur 100000. Or actuellement, on atteint la proportion de 401 cas sur 100000 personnes. Le pic, c’est-à-dire le moment où l’épidémie est la plus forte, devrait être atteint à la mi-janvier.