Ce rapport a été réalisé par la Cour des comptes, un organisme chargé notamment de vérifier les dépenses et les recettes de l’État. Or, la Cour des comptes s’est aussi intéressée aux dons des Français pour les victimes du tsunami de décembre 2004. Il s’agit de savoir à quoi a servi l’argent envoyé aux associations qui s’occupent de ces victimes.
Au total, les Français ont donné 288 millions d’euros, soit presque 3 fois la somme donnée lors du Téléthon. À elle seule, La Croix Rouge a reçu un tiers des dons, le reste étant versé à des associations comme Médecins du monde ou Action contre la faim.
La Cour des comptes explique qu’une petite part de ces dons, soit 21 millions d’euros, a servi à des actions d’urgence : rétablissement de l’eau, distribution de nourriture… La plus grosse partie des dons était destinée à la reconstruction des maisons et à la remise en route des commerces et des magasins pour que les familles puissent recommencer à travailler. Or, les dons destinés à l’action d’urgence ont bien été employés. Mais les dons pour la reconstruction sont loin d’avoir été dépensés. En fait, ces dons n’ont pas servi à aider les victimes du tsunami, remarque la Cour des comptes. Ils sont utilisés pour d’autres missions humanitaires, … sans que les donateurs soient avertis. Ces dons seront utilisés pour aider d’autres personnes dans le monde. Mais il faudrait que les donateurs, qui voulaient surtout aider les victimes du tsunami, soient au courant…