Pourquoi en parle-t-on ?

Parce que le dispositif « MedAzur » a été lancé le 1er juillet. En un clic, il te permet de connaître les risques de rencontrer des méduses, en te baignant ou sur les plages de la Côte d’Azur.

L’@ctu du jour :

C’est qui cette Pelagia noctiluca ?

C’est une méduse, en forme de champignon, bleu et rose, dotée de 8 tentacules atteignant 40 cm de long ! En France, on la trouve principalement en Méditerranée. Elle nage près de la surface et aime particulièrement les eaux chaudes : c’est pour cela qu’on la voit surtout en été.
Les vents et les courants la rapprochent des côtes, mais elle vit le plus souvent au large. D’où son nom « Pélagia », car Pélagie était la déesse de la haute mer. L’adjectif « noctiluca », lui, fait référence à la nuit, car cette méduse a la particularité d’être lumineuse.
Sur cette vidéo, tu peux voir des images de la Pelagia noctiluca.

Comment les scientifiques prévoient-ils le risque de rencontrer des méduses ?
Avant tout, ils observent. Grâce à des caméras placées sur des bouées ou sur des filets, qui permettent de savoir s’il y a ou pas des méduses. Ensuite, ils analysent les vents et les courants pour déterminer quand et où ces méduses arriveront près des côtes.
Une fois ces informations collectées, ils établissent des bulletins d’alerte publiés chaque jour. Un point rouge correspond à un risque élevé de méduses dans l’eau, vert à un risque modéré. Si le point est bleu, alors, tu peux aller te baigner tranquille, il y a peu de chances que tu croises une méduse !

Que faut-il faire si tu te fais piquer par une méduse ?

Les méduses sont souvent petites, et surtout, transparentes. Elles peuvent te piquer sans que tu les voies. Tu sentiras alors une sensation de brûlure ou de décharge électrique. Quelques minutes après, tu remarqueras des traces rouges sur la peau à l’endroit de la piqûre. Ça fait mal, mais, rassure-toi, cela ne dure pas. Pour faire passer la douleur, rince-toi à l’eau de mer ; surtout, ne frotte pas sur la piqûre, tu risques de répandre le venin.
Ensuite, mets du sable sur la plaie, laisse sécher, enlève le sable avec un petit carton et désinfecte la plaie. Il faut aussi que tu fasses attention là où tu marches. Les tentacules des méduses mortes, échouées sur la plage peuvent contenir du venin.
Si tu vois des méduses sur une plage, ou même si tu n’en vois pas, n’hésite pas à donner des informations sur le site. Cela permettra aux scientifiques de mieux connaître le comportement des méduses et de pouvoir prévenir les autres baigneurs !

Le quiz du jour

[EM]ATU003##55##VGT_ATU003_55/VGT_ATU003_55B.jpg##Le quiz 1jour1actu####0##Lancer la démo##0##0[/EM]