Des bisons en France !

Cela faisait mille ans que l’on n’avait pas vu de bison en France. Depuis cinq ans, c’est de nouveau possible. Dans la réserve des Monts d’Azur, dans les Alpes-Maritimes, un programme de réintroduction est mis en place pour permettre à cette espèce préhistorique de survivre. En 2005 et 2006, deux groupes de Bisons d’Europe, en provenance d’une forêt de Pologne, ont été introduits dans la réserve. Depuis, ils vivent dans cet espace en toute liberté aux côtés d’autres espèces préhistoriques comme les chevaux de Przewalski. Aujourd’hui, on compte une trentaine de bisons aux Monts d’Azur, dont une dizaine nés sur place. Leur arrivée sur ce territoire a en plus permis à de nombreuses espèces végétales de s’installer, la biodiversité du site a ainsi été améliorée.

 

Un frigo géant 100 % bio !

Un bunker biologique a été construit en 2008, en Norvège. De quoi s’agit-il ? Des chercheurs ont mis une sélection de 3 millions de graines dans une grosse boîte. Ce coffre-fort, sorte « d’arche de Noé », a été creusé dans une falaise de glace : un couloir de cent vingt mètres mène à deux immenses salles qui accueillent des graines venues du monde entier à – 18 °C. De quoi les protéger du réchauffement de la planète ! Ainsi, dans des centaines d’années, ce frigo géant sera un témoignage vivant d’une partie de la biodiversité de la planète.

 

Aider les orangs-outans à survivre !

Orang-outan signifie « personne de la forêt » en malais, langue de la Malaisie. Ce singe, le plus grand du monde, est considéré comme l’un des plus proches parents de l’homme. Il vit dans les forêts de Sumatra et de Bornéo, en Asie. Mais l’agriculture et la destruction des forêts menacent ses lieux de vie : en 20 ans, 80 % de son habitat a été détruit. Résultat : les orangs-outans sont menacés. En 1993, on comptait douze mille individus, ils ne sont aujourd’hui plus que six mille. Selon des experts, à ce rythme-là, ces grands singes pourraient bientôt disparaître. C’est pourquoi l’ONU a lancé en 2007 le Projet de survie des grands singes. Des groupes de protection des grands singes veilleront à interdire la chasse et la déforestation dans les zones où vivent orangs-outans, chimpanzés et gorilles.

 

Dossier réalisé par Coline Arbouet