1jour1actu.com

Mission Insight : « Participer à une mission sur Mars, c'était un rêve d'enfant ! »

Philippe Laudet est chef de projet au Cnes*. Avec son équipe de scientifiques, ils ont conçu l'un des outils du robot de la mission Insight. Dans ses mains, il tient une réplique miniature de ce robot. Le vrai robot, lui, devrait se poser sur Mars dans 7 mois ! (© D.Gizard /Milan presse.)

1jour1actu : Bonjour Philippe, comment avez-vous vécu le décollage de la mission Insight vers Mars ?

Philippe Laudet : Je suis très soulagé que le décollage se soit bien passé ! Car envoyer un engin spatial sur Mars, cela ne peut se faire que tous les 24 mois, lorsque la Terre et la planète Mars sont alignées. Cela s'appelle « une fenêtre de tir ». Si la fusée n'avait pas pu décoller à ce moment-là, nous aurions alors dû attendre 2 ans de plus avant de pouvoir, à nouveau, essayer d'envoyer ce robot sur Mars !

Quand le robot va-t-il se poser sur Mars ?

Philippe Laudet : Son arrivée sur la planète rouge est prévue le 26 novembre. Avant cela, il va parcourir 485 millions de km à bord d'un engin spatial : soit plus de 12 000 fois le tour de la Terre ! Son atterrissage va être très stressant. Car, il y a quelques années, un robot d'une autre mission sur Mars s'est écrasé pendant son atterrissage sur la planète rouge… Et comme il était impossible de le réparer depuis la Terre, la mission a été un échec !

Avec votre équipe, vous avez créé le sismomètre SEIS, l'un des outils de mesure du robot. À quoi va-t-il servir ?

Philippe Laudet : Un sismomètre, c'est un instrument scientifique qui permet de mesurer les séismes, c'est-à-dire les tremblements de terre. Le sismomètre SEIS, lui, a été conçu spécifiquement pour mesurer les séismes sur Mars. C'est l'outil le plus important de la mission ! Car ses mesures vont nous permettre de savoir à quoi ressemble l'intérieur de cette planète. Et ainsi découvrir comment Mars s'est créée il y a 4,56 milliards d'années et a évolué !

 

Philippe Laudet et son équipe de chercheurs ont conçu le sismomètre de la mission Insight pendant 7 ans. ( © CNES.)

Est-ce que, plus jeune, vous aviez imaginé que vous participeriez un jour à une mission sur Mars ?

Philippe Laudet : C'est un rêve d'enfant qui se réalise ! Je suis passionné par l'espace depuis mes 9 ans. C'était en 1968 : cette année-là, un célèbre film de science-fiction sur l'espace est sorti au cinéma, 2001 : l'odyssée de l'espace. Puis, l'année d'après, un astronaute a marché pour la première fois sur la Lune ! C'était incroyable ! J'ai alors commencé à dévorer tous les livres et les films sur l'espace. Quelques années plus tard, mon père m'a encouragé à faire des études pour qu'un jour je puisse moi aussi participer à une mission dans l'espace !

Et quel est votre prochain rêve spatial ?

Philippe Laudet : Je sais que je ne pourrai jamais aller moi-même dans l'espace car je suis daltonien ! Et pour être astronaute, il faut avoir une excellente vision. Mais, comme j'ai vu le premier homme marcher sur la Lune, j'aimerais beaucoup voir le premier homme ou la première femme marcher sur… Mars !

 

*Le Cnes : Centre national d'études spatiale.

 

 Si tu es abonné à l'hebdomadaire 1jour1actu, retrouve cette semaine un numéro spécial sur Mars et la mission Insight.