Hier, Brian Joubert avait revêtu son costume de James Bond pour évoluer sur la patinoire de Tokyo, au Japon. En présentant son programme, de façon quasi parfaite, il a gardé les principaux atouts du héros de cinéma : la détente, la précision et la rigueur et la séduction. Aucune réception hasardeuse : il a enchaîné un quadruple saut, puis des triples sauts sans la moindre hésitation.
À 22 ans, Brian Joubert est le 3e Français couronné aux Mondiaux. Cette saison, il était resté invaincu dans les six grandes compétions qu’il avait disputé jusqu’à remporté le titre de champion d’Europe.
Très ému sur le podium, le jeune Poitevin n’a pas oublié de saluer sa famille, ses amis et son médecin (il s’était blessé à un pied à quelques semaines de la compétition). Il a déjà prévenu le public et les patineurs qu’il… ferait encore mieux la prochaine fois.