Né sans péronés, Oscar Pistorius a appris à marcher à l’aide de ses prothèses. Aujourd’hui, avec ses deux lames en carbone pour tibias, le sprinteur sud-africain court très vite. Ses records : 10 secondes 91 sur 100 mètres, 21 secondes 58 sur 200 mètres et 46 secondes 34 sur 400 mètres. Sélectionné aux Jeux paralympiques d’Athènes, en 2004, il a remporté la médaille d’or sur 200 mètres et celle de bronze sur 100 mètres.
Mais depuis qu’il s’est classé 2e du 400 mètres aux championnats d’Afrique du Sud pour valides, le coureur rêve de participer aux Jeux olympiques de Pékin en août 2008. Même si son entraîneur assure : « nous visons plutôt les Jeux de Londres en 2012 ! »
Récemment, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a décrété une nouvelle règle stipulant l’interdiction d’utiliser « des ressorts, des roues », etc. Pour l’instant, la Fédération, qui a provisoirement confirmé le droit d’Oscar Pistorius à courir avec les valides, procède à des tests sur l’athlète et ses lames de carbone. « Nous faisons des études afin de nous assurer que ses prothèses ne lui procurent pas d’avantage… »
Mais le jeune sud-africain pourrait bien réaliser son rêve et participer aux Jeux de Pékin en août 2008, si la Fédération sud-africaine d’athlétisme avait l’autorisation de le prendre dans son équipe de relais.