Ils ont entre 14 et 18 ans et viennent des quatre coins du monde pour s’affronter sur les vagues de l’océan Atlantique.
En tout, ils sont 250 à représenter 28 pays. Parmi ces pays, les grandes nations du surf comme l’Australie, l’Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande, mais aussi des pays qui n’ont jamais participé, tels que l’Allemagne, Israël ou le Sénégal.
C’est la première fois que la France accueille les championnats du monde de surf junior ISA.
Sur les spots d’Hossegor, Seignosse ou Capbreton, les jeunes surfeurs ont jusqu’à dimanche pour défendre leur titre de champion du monde junior.