Roger Federer et Andy Murray ne sont pas si différents. L’Ecossais Murray comme le Suisse Federer sont des joueurs complets. Ils savent aussi bien foudroyer leur adversaire sur un coup, monter à la volée, construire patiemment leurs points ou encore s’adapter au jeu de leur adversaire.
L’Ecossais disposait de quelques atouts pour enlever cet US Open. Et en gagnant sa première finale d’un tournoi du Grand Chelem, Murray aurait pu devenir le premier Britannique vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem depuis Fred Perry en 1936 à l’US Open.
Mais Roger Federer était, hier soir à New York, bien de retour. Le Suisse, quadruple tenant du titre, a remporté l’US Open et est entré dans l’histoire du tennis. Il est le seul joueur de l’histoire à avoir gagné cinq fois de suite, à la fois Wimbledon et l’US Open.