1jour1actu.com

Samedi, des milliers de Français ont marché pour le climat

À Toulouse (photo), au moins 2 500 personnes ont marché pour alerter sur le réchauffement climatique. (© Alain Pitton/NurPhoto/AFP)

 

Nantes, Marseille, Toulouse, Paris, Besançon ou encore Clermont-Ferrand… Samedi 8 septembre, des marches pour le climat ont été organisées un peu partout en France.

La raison de ces manifestations ? Des citoyens ont voulu montrer que, pour eux, le gouvernement n'en fait pas assez pour protéger l'environnement. Ces manifestants pensent que des lois doivent être adoptées pour contraindre les entreprises et la population à davantage trier les déchets, à moins gaspiller et polluer… bref, à multiplier les efforts pour préserver l'environnement.

Un appel à manifester, après la démission de Nicolas Hulot

À l'origine de ces marches pour le climat, il y a Maxime, un jeune Français de 27 ans, futur papa. Après la démission de Nicolas Hulot, l'ancien ministre de la Transition écologique, il a invité la population à descendre dans la rue. Ainsi, ces citoyens ont montré que la protection de l'environnement est au cœur de leurs préoccupations.

Lors de l'annonce de son départ, Nicolas Hulot avait dit, en direct à la radio : « Qui j'ai pour me défendre ? Est-ce que j'ai une société structurée qui descend dans la rue pour défendre la biodiversité ? » En manifestant comme elle l'a fait samedi, la population montre ainsi à Nicolas Hulot qu'une partie de la société est prête à se mobiliser pour la sauvegarde de la planète.

Au-delà de la France, des habitants du monde entier ont marché pour le climat samedi : 800 rassemblements ont eu lieu dans 90 pays.

Clara Marie