Astérion le Minotaure La Machine

(© Vincent Gire / Milan presse)

De Nantes à Toulouse à dos d’araignée…

Si tu es déjà allé à Nantes, tu as peut-être visité le site des Machines de l’île. La Machine, une compagnie de spectacles de rue, a installé de drôles de machines articulées dans d’anciens chantiers navals. Le public peut y admirer le Grand Éléphant, le Carrousel des mondes marins, et même y grimper et les voir s’animer sous ses yeux !
Début novembre, la compagnie va également s’installer à Toulouse… sur un ancien aérodrome, cette fois-ci ! Les visiteurs pourront voir de près les machines qui sont les vedettes, en ce moment même, d’un spectacle gigantesque dans les rues de cette ville du sud. « Le Gardien du Temple » met en scène Astérion le Minotaure, une créature de la mythologie grecque, mi-homme, mi-bœuf…

Astérion le Minotaure La Machine

Kumo, l’araignée de 18 mètres d’envergure sur les toits de Toulouse (© Vincent Gire / Milan presse)

1 an et demi de travail !

Du bois (si possible du tilleul, facile à sculpter), de l’acier, du cuir, une bonne dose d’imagination et quelques milliers de boulons ! Voilà de quoi est fait Astérion. Des premiers dessins à sa « première sortie », il a fallu 1 an et demi pour faire naître le Minotaure, dans les ateliers de La Machine. « 13 mètres de haut, 15 de long et près de 46 tonnes », décrit fièrement Yves, qui dirige la manœuvre de la bête. Grâce à un micro et à une oreillette, c’est lui qui donne des instructions à une équipe de 18 personnes, pour diriger chaque mouvement de la machine et ainsi « dompter » le minotaure.

Astérion crache, souffle, sue…

Perchée derrière le cou d’Astérion, Aurélie s’occupe des mouvements de la tête et du buste. Nadège et Candice, dans une nacelle, sont équipées de manettes : comme un exosquelette, elles « miment » les mouvements des bras. Dans une voiturette de golf, devant le monstre, 2 autres machinistes s’occupent des yeux et de la langue : car Astérion crache, souffle, sue… et galope ! « Il marche, il trotte, il galope… à près de 7 km/h », précise Yves.
 
Découvre d’autres photos d’Astérion et de la nouvelle Halle de la Machine :
 


 
  • Où peut-on voir ces machines ? Après le spectacle de ce week-end, Astérion le Minotaure sera exposé à la Halle de la Machine, à Toulouse, sur le site d’un ancien aérodrome. La piste d’atterrissage servira de piste de manipulations pour lui et Kumo, une araignée de 18 mètres d’envergure ! Sur ce site de 5 000 mètres carrés, les visiteurs pourront monter à dos de minotaure ou d’araignée. Et découvrir le fabuleux « bric-à-brac » de machines en tous genres : catapultes à pains, symphonie mécanique, etc. (Halle de la Machine, www.halledelamachine.fr)