https://vimeo.com/484433802

C’est quoi, l’abolition de l’esclavage ?

Pendant des millénaires, des hommes, des femmes, des enfants ont été privés de liberté et ont appartenu à des maîtres qui en faisaient ce qu’ils voulaient. Les Égyptiens, par exemple, ont fait construire leurs pyramides par une foule d’esclaves*. Et pendant plus de 400 ans, avec la traite des Noirs, des Africains ont notamment été capturés, vendus puis forcés à travailler. Cette pratique était autorisée. Des lois réglaient la vie des esclaves, considérés comme des meubles.

Mais au 19e siècle, stop ! Partout des voix s’élèvent pour faire cesser cette injustice. Celle d’Abraham Lincoln, le président des États-Unis. Celle de Victor Schœlcher, un homme politique français. Peu à peu, l’esclavage est aboli : les lois sont supprimées.

Ça veut dire que l’esclavage a disparu ?

Hélas non. Aujourd’hui, 40 millions de personnes seraient toujours victimes d’esclavage. Or cette pratique est interdite et condamnée dans de nombreux pays. Mais elle est moins visible qu’autrefois. De nombreuses victimes sont des femmes et des enfants issus de pays pauvres. Elles sont piégées, privées de liberté, et souvent forcées à travailler gratuitement.

Mais les pays du monde entier et des associations se mobilisent pour lutter contre ce fléau. En identifiant les victimes, en les aidant et en punissant les auteurs ! Pour que l’esclavage disparaisse. Définitivement.

Séverine Clochard

 

* Note de la rédaction : aujourd’hui, tous les historiens ne sont pas d’accord pour parler d’esclaves pour la construction des pyramides d’Égypte. Certains considèrent qu’il ne s’agissait pas d’esclaves puisqu’ils recevaient de l’argent. D’autres disent que, malgré quelques droits et un maigre salaire, ils étaient quand même réduits en esclavage.

 

Envie d’en savoir plus ? Si tu es abonné à l’hebdo 1jour1actu, retrouve un dossier complet sur l’esclavage dans le no 294 du 4 décembre 2020.